mardi 20 juillet 2010



Quel est ce moment où l'on réalise qu'on est plus
égocentrique et cruel que la personne à qui on le reproche?

C'est comme cet instant où l'on réalise que finalement, on n'aime pas trop le lait, sauf quand c'est dans des céréales.

C'est comme quand on réalise, après une semaine sous 35°C, qu'on aime aussi la pluie.

Quel est ce moment où l'on réalise qu'on était si indifférent? Mais si outré par l'indifférence d'autrui?

C'est comme arriver à la conclusion qu'on est souvent en retard, mais que c'est calculé pour ne pas arriver premier. C'est comme réaliser qu'on aime moins les Dragibus oranges.

Au final, je préfère réaliser que je n'aime pas l'anis, que je suis accro au coca, que je ne ferais jamais du C et que la photo du post n'a absolument rien à voir avec le contenu, que de réaliser que j'ai été bête. Vraiment très bête.

Sur ce, je m'en vais réaliser qu'une glace c'est calorique.

3 commentaires:

Ronald Reegan a dit…

hmmm je vois ce que tu vx dire... j aimerai en débattre d ailleurs ou pas... le lait c est tout une histoire!!

Johanan a dit…

heuuuu xD

Mellow a dit…

quoi?